Salade d’Automne au Chou Frisé

Oui je sais, ce n’est pas encore officiellement l’automne, mais ça y ressemble déjà sérieusement. Et l’excuse de ce plat est la suivante : qui eût cru que préparer une salade à base de chou pouvait être si sensuel ? Parce que le chou, pour le manger cru, il faut longuement le masser. Y mettre les mains, l’essorer, le rouler, le palper. On en sort un peu changée. Nan ? Bon, peut-être que je suis une obsédée culinaire. Ca existe, comme case, dans les classifications psy ? Y’a des groupes anonymes ? ;-)

salade chou frise cumin carotte noixPlus sérieusement, le contenu exact de la salade peut être varié selon le contenu des paniers et du garde-manger, et les pulsions face aux étals. Et le temps de préparation du chou en vaut grandement la peine.

Les ingrédients par portion (la salade se garde très bien) :
– 2-3 belles feuilles de chou frisé
– 2-3 petites pommes de terre
– optionnel : petite poignée de cerneaux de noix
– optionnel : carotte rapée
– optionnel : …

Pour la préparation : du gros sel
Pour l’assaisonnement : de l’huile d’olive, du vinaigre balsamique, du cumin en poudre et du poivre noir au moulin

Immergez les feuilles de chou dans de l’eau fraîche largement salée, pour en faire fuir tous les résidents potentiels, et laissez tremper une bonne demi-heure.

Pendant ce temps, faites cuire les pommes de terre entières dans de l’eau bouillante salée. Selon leur taille, entre 10 et 20 minutes de cuisson – piquez avec une fourchette pour vérifier la tendresse. Rincez dans de l’eau fraîche pour arrêter la cuisson et refroidir avant de peler et couper en tranches un peu épaisses.

Rincez généreusement les feuilles de chou, essorez rapidement, retirez les tiges* et coupez les feuilles en lamelles dans un grand saladier de travail. Ajoutez-y une pincée de gros sel, et commencez à masser. Doucement mais sûrement, le chou va s’attendrir et fortement diminuer en volume. Laissez mariner un bon quart d’heure.

Si vous ajoutez d’autres ingrédients, préparez-les (raper les carottes, par exemple). Battez les ingrédients de l’assaisonnement et réservez.

Pressez le chou pour qu’il donne le plus de liquide possible, transférez au saladier de service. Ajoutez les pommes de terre, les autres ingrédients, la vinaigrette. Remuez bien. Vous pouvez servir immédiatement, ou laisser mariner pour plus tard.

Om shanti, et bon appétit !

* NB. : j’ai pris la grande décision d’utiliser le maximum de chaque aliment, et ai donc ouvert la « fondation du bouillon » : un sac congélation spécial bouillon de légumes. Toutes les chutes, morceaux non comestibles tels quels, bouts d’herbes fraîches, tiges, pelures lavées, extrémités, feuilles pas jojos, y attendent jusqu’à ce que le sac soit plein. Et là, c’est festin dans l’eau bouillante. On filtre, et ce bouillon-maison se conserve au frigo une semaine ou au congélo 3-4 mois.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 13 septembre 2013 à 3:59 . Elle est classée dans Au Défi du Larousse des Cuisines Régionales, Fraîcheur & Salades, Repas Complet, Variations sur le Cru et taguée , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :