Philosophie du Risotto

Si si, ça peut vous arriver aussi. Alors même si vous êtes un(e) pro de la cuisine italienne, lisez, on ne sait jamais ce que le futur nous réserve. ;-)
Lorsque la grosse fringale de risotto frappe, et qu’il est impossible, à cause du jour, de l’heure, ou pour toute autre raison type flemme de sortir, de mettre la main sur du vin blanc, se pose la question hautement philosophique de déterminer l’essence de ce plat.

Rapidement, voici mon raisonnement.
Risotto = riz sauté = pilaf revu par l’Italie = vin + parmesan = acidulé + crémeux

1. Bac à légumes vide. Du côté surgelés, on a le choix entre champignons, asperges, ou fonds d’artichauds. Choix tradi : les champignons y passent.
2. Le bloc de tofu fumé du fond de frigo va pas tarder à périmer – et hop, on l’intègre.
3. Impossible de faire sans alcool, déjà essayé, c’est fade. Vue d’ensemble du « home bar » : et si, comme pour cette recette de pâtes qu’on m’a recommandée et que je ne vais pas tarder à faire, on utilisait du whisky ?
4. Overdose du (néanmoins délicieux) salers 3 ans d’âge dont on finira bien par venir à bout. On utilisera de la levure maltée à la place. C’est facultatif, une petite cuillère de parmesan rapé sur le plat avant service peut être très bien aussi.

Résultat : un plat très ancré dans l’élément terre, délicieux, réconfortant.
CQFD

Une petite astuce, que je ne répète pas tout au long de la recette : la clé est dans le remuage fréquent.

Les ingrédients – pour 2 personnes :
– 1 verre à moutarde de riz rond
– 1 verre à moutarde de whisky (ou de cognac pour les intolérants au gluten)
– 1 bouillon cube de légumes
– 1 bloc de tofu fumé
– 150g de champignons (surgelés)
– 2 gousses d’ail
– 3 échalotes
– 3 càs d’huile d’olive

Pelez et émincez ail et échalotes, coupez le tofu en petits cubes.
Si vos champignons sont frais, lavez-les et, éventuellement (selon l’espèce), ôtez les pieds.
Faites bouillir 1 litre d’eau, et versez sur le bouillon cube dans un récipient où vous pourrez facilement entrer et sortir une louche.

Dans un faitout avec couvercle pas trop loin, faites revenir l’ail et l’échalote dans l’huile. Lorsqu’ils commencent à être transparents, ajoutez le tofu et faites-le griller un peu.

Puis ajoutez le riz. Remuez bien jusqu’à ce qu’il ait absorbé (presque) toute l’huile. Versez le whisky, appréciez le pschiiiiitt, baissez le feu, remuez et couvrez. Lorsque le whisky est complètement absorbé (et que l’alcool s’est évaporé!), ajoutez une ou deux louche(s) de bouillon.

Continuez à ajouter le bouillon au fur et à mesure en goûtant le riz lorsqu’il commence à avoir l’air cuit : le litre voit un peu large au cas où votre riz aurait besoin de beaucoup d’eau. Lorsqu’il lui manque, à vue de papilles, une petite dizaine de minutes, ajoutez les champignons.

Salez et poivrez selon goût. Et saupoudrez de parmesan ou de levure maltée avant de servir.

Om shanti, et bon appétit !

Publicités
Cette entrée a été publiée le 6 décembre 2011 à 6:11 . Elle est classée dans Grands Classiques, Repas Complet et taguée , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :