Le Tour du Monde de Virgin Grogs

Vous l’aurez compris, les adaptations culinaires m’amusent beaucoup. Alors vu le coup de froid du moment, voici une série utile et agréable qui déforme le principe du grog, pour proposer un mini tour du monde, mais sans alcool (« virgin »).

Parce que le rhum au réveil, et/ou quand on est sous médocs, c’est pas toujours recommandé…

Je vous présente donc : le Tour du Monde de Virgin Grogs.
Virgin Grogs, dans ma tête, elle est grande, elle est forte, elle aime partir en voyage et goûter pleins de trucs bizarres, mais elle est sensible au froid, dans son coeur et dans son corps. Snif snif.
Ah non, ce n’est pas du tout autobiographique, je plafonne en dessous du mètre 65.

Revenons à nos infusions. Pardon, nos grogs. J’aime bien ce qu’évoque le mot grog, surtout quand il s’agit d’en boire sans se sentir vaseuse (« groggy » en anglais).
Ou comment allier le médicaliment au plaisir.

Les ingrédients de base, pour des variations à l’infini : un ou plusieurs jus d’agrumes, et des épices.
L’agrume donne des vitamines, qui aident à combattre la fatigue. Les épices augmentent la température du corps, pour booster les défenses immunitaires et se défendre du froid.

1er arrêt : Chez nos voisins : en Scandinavie
Pour booster le moral et faire baisser la fièvre
On fait bouillir un bâton de cannelle dans de l’eau, on y fait fondre 1 càc de mélasse, puis on verse sur du jus frais d’orange et éventuellement un peu de jus de raisin, on mélange bien et on ajoute des raisins secs.
C’est très proche de notre vin chaud, et tout à fait réconfortant.
La cannelle aide si vous avez froid aux extrémités, le raisin en cas de fièvre, le jus d’orange et de raisin pour aider à l’élimination, et la mélasse (vive les minéraux!).

On traverse la mer du Nord : les Iles Britanniques
Pour soigner le ventre
Le jus d’un demi-citron pressé, alongé d’eau chaude, des clous de girofle, et du miel.
Ce serait avec du whisky qu’on consommerait la version alcoolisée de celui-ci.
Sans whisky, il est particulièrement recommandé en cas de problèmes à l’estomac, ou d’antibiotiques agressifs.
Le citron, contrairement au goût dans le palais, est basique dans l’estomac, et rééquilibre la flore intestinale. Et les clous de girofle, carminatifs, aident en cas de problèmes de gaz ou de constipation.
En plus, ils donnent bonne haleine – que demander de plus !?

Départ pour l’Inde
Pour libérer les poumons
On fait bouillir du gingembre avec des graines de cardamome, on verse sur du zeste de citron, et on ajoute le miel en dernier, avant de mélanger le tout.
C’est mon préféré et, je crois, peut-être le plus efficace en cas de rhume ou de bronchite. Le gingembre et la cardamome augmentent la température du corps, favorise la circulation sanguine dans les poumons, et aident à drainer les toxines. On y ajoute la douceur du miel, pour aider la gorge, et les vitamines qui se trouvent bien concentrées sous la peau du citron.

On continue vers l’Est : le Japon
Pour lutter contre le rhume, version salée
Dans un paradigme différent, sans épices ni agrume : lorsque la soupe miso devient médicaliment : de la ciboule (ou oignons verts), cuits dans de l’eau bouillante. On retire du feu, on y délaie une càc de miso noir via une petite passoire avec le dos d’une cuillère.
Le miso est très bon pour la santé, la ciboule sert d’expectorant.

A l’Est de l’Est : Amérique Centrale
Pour calmer son esprit et sa faim
Classique, le chocolat chaud. Ici, c’est la version nutritive à la source, avec 2 càc de poudre de cacao pur (c.f. brownie cru), du lait d’amande et du sucre de canne, le tout chauffé à feu doux.
La version tout amour : fouetter le mélange pour monter de la mousse.
Le lait d’amande, adoucissant, nous évite de consommer du lait de vache, plus difficile à digérer et inflammatoire. Et le chocolat nous apporte fibres et précieux minéraux. C’est une boisson très apaisante et nourrissante.

Direction Hémisphère Nord : Canada
Pour combattre les infections
Moitié de jus de canneberge (cranberry) non sucré, le jus (frais) d’une demi-clémentine, de l’eau très chaude, et de la noix de muscade, avec du sirop d’érable selon goût.
Dans cette recette très Thanksgiving, la canneberge, connue pour sa précieuse aide en cas d’infestion urinaire, sert à renforcer toutes les cellules et à en détacher d’éventuels agents infectieux. La clémentine apporte vitamines, la noix de muscade chauffe le corps.
On peut éventuellement, si disponible, utiliser des canneberges fraîches ou séchées, les laisser cuire dans de l’eau, puis verser sur le reste des ingrédients.

Bouclons la boucle : Afrique du Nord
Pour détendre les courbatures grippales
Le thé à la menthe, mais avec de la vraie menthe fraîche, du miel et quelques gouttes d’eau de fleur d’oranger. Agrémenter de quelques pignons de pin.
La menthe a des attributs de détente musculaire, les pignons sont dynamisants et nutritifs, le tout lié par la fleur d’oranger, telle une suggestion gustative des agrumes – un mariage gagnant !

L’abus de grog sans alcool est très bon pour la santé.

Om shanti, et bonne récupération !

Publicités
Cette entrée a été publiée le 10 octobre 2011 à 3:33 . Elle est classée dans Comme une Soupe, Echappées Exotiques, Grands Classiques, Mmmm Le Sucre et taguée , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

2 réflexions sur “Le Tour du Monde de Virgin Grogs

  1. Le , Helene a dit:

    La Norvégienne te dit merci! L’hiver se pointe ici, et je renifle non-stop ;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :