Tagine de Courge et Echalotes Caramélisées

Variation de saison d’un délicieux plat convivial pour le weekend : le tagine de courge aux échalotes caramélisées.

La recette provient en grande partie du beau livre de Ghillie Basan, « Modern Moroccan : ancient traditions, contemporary cooking ».

Oui, je sais, il y a une grande question qui nous taraude tous à longueur de journée : mais c’est quoi la différence entre tagine et couscous ?? Et bien, vous l’avez bien mérité, voici la réponse : le mode de cuisson et le moment traditionnel de dégustation. La preuve en mots.
Le couscous est une graine (semoule de blé) souvent accompagnée de pois chiches, arrosée d’un bouillon de légumes préparé à la casserole, en quelques heures. Chez les Juifs d’Afrique du Nord (alias les Sépharades), c’est plutôt un repas de Shabbat, préparé pendant la journée du vendredi, ou un repas de fête précédant un jeûne.
Le tagine est pour sa part composé principalement de légumes mijotés dans un plat de terre cuite, au four, traditionnellement beaucoup plus longtemps, parfois toute une nuit et toute une journée – il permet donc de ne pas cuisiner pendant la journée de fête, tout en ayant un délicieux plat à partager le soir.

Je vous rassure, ce n’est pas le cas pour cette recette, que vous pourrez déguster en moins d’une heure.

Pour accompagner et soutenir le plat, j’ai utilisé du fonio, une sorte de millet d’Afrique de l’Ouest, qui a l’avantage d’être aussi fin que la semoule de blé traditionnelle, mais sans gluten, lui.
Selon la mythologie du peuple Dogon, qui nomme ce grain « pō tolo », l’univers tout entier a été créé à partir d’un grain unique de fonio qu’Amma, la créatrice suprème, a trouvé dans « l’oeuf du monde ».
Un peu de poésie dans nos assiettes, et tout l’univers dans nos ventres. ;-)

Temps avant dégustation : 1h

Ingrédients pour 3-4 personnes :
– 1 courge musquée ou doubeurre (butternut)
– 8 petites échalotes
– 5-6 gousses d’ail
– une grosse poignée de raisins secs
– une grosse poignée d’amandes décortiquées
– 2 càc de cannelle
– 2 càs de miel
– 1 feuille de laurier
– huile d’olive

– 1 verre à moutarde de fonio (commerce équitable)
– 4-5 verres à moutarde d’eau
– quelques branches de persil frais

– harissa, sel et poivre

————————–

Préchauffez le four à 200‘. Mettez les raisins secs à tremper dans de l’eau chaude.

Versez de l’eau bouillante sur les amandes, laissez-les tremper le temps de faire sa fête à la courge.

Coupez la courge en deux sur la longueur, épépinez. Rien ne se perd, gardez les pépins pour une recette de snack qui viendra plus tard. Coupez-la à nouveau en tranches longues, puis (avec un couteau) retirez la peau. Coupez en tronçons de 3-4 cm.

Dans un plat à four avec couvercle, mettez la feuille de laurier et un demi-verre à moutarde d’eau. Ajoutez la courge, enfournez.

Pelez l’ail et les échalotes. Égouttez les amandes, pelez-les.
Dans une poële, faites chauffer à feu moyen-fort 2 grosses cuillères à soupe d’huile. Faites revenir les échalotes jusqu’à ce qu’elles prennent une belle couleur dorée.

Ajoutez l’ail et les amandes, baissez le feu. Faites revenir jusqu’à ce que les amandes et l’ail prennent une couleur similaire.

Ajoutez les raisins, continuez de bien mélanger. Lorsque l’ail et les échalotes commencent à caraméliser, ajoutez le miel et la cannelle, avec un petit peu d’eau si la mixture est trop sèche. Mélangez vigoureusement une bonne fois pour toutes, retirez du feu, salez et poivrez généreusement.

Versez le mélange caramel sur la courge. Enfournez à nouveau, 15-20 minutes, le temps de préparer le fonio.

Dans une casserole, faites chauffer à feu moyen une grosse cuillère à soupe d’huile. Ajoutez le fonio, remuez bien pour qu’il boive toute l’huile. Ajoutez les 4 verres d’eau, portez à ébullition, couvrez. Remuez régulièrement.
Si le fonio a presque tout bu l’eau mais qu’il n’est pas encore suffisamment moëlleux, il suffit de rajouter un demi-verre d’eau, de porter à ébullition à nouveau, en remuant bien à chaque fois, puis de couvrir.
Lorsqu’il est presque prêt, avec encore un peu d’humidité en fond de casserole, retirez du feu et couvrez jusqu’à absorption totale de l’eau.
Salez et ajoutez le persil cisaillé.

C’est prêt. :-)

Petite recommandation avant dégustation (valable pour tous les plats que vous souhaitez « piquanter ») : prélevez quelques cuillères à soupe de jus des courges. Mélangez-y de l’harissa. Et voici la sauce piquante pour relever le plat.

Om shanti, et bon appétit !

Publicités
Cette entrée a été publiée le 8 octobre 2011 à 1:19 . Elle est classée dans Echappées Exotiques, Repas Complet et taguée , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :